FANDOM


L’Église (du grec ekklesia, assemblée du peuple, traduction de l'hébreu qahal, assemblée liturgique d'Israël) a trois significations principales : Une communauté de croyants, une institution ou un lieu de culte.

Il convient de distinguer une Église (communauté ou institution) d'une église (édifice), en employant une majuscule la première car elle désigne alors une personne, le Corps du Christ.

L'Église (communauté ou institution)Modifier

L'assemblée des premiers chrétiens est appelée assemblée primitive.

Le Credo de Nicée définit l'Église catholique comme une, sainte, catholique et apostolique.

L'Église est l'"épouse du Christ" et son "corps mystique". Elle est appelée à remplir tout l'espace habité de la terre et transcende la mort : en plus de l'Église militante (ici-bas), il y a l'Église souffrante (au Purgatoire) et l'Église triomphante (au Ciel), toutes unies dans la charité.

L'Église est uneModifier

"Une" ne veut pas dire "unique", mais "unie", n'excluant pas les différences, car, de même que notre corps en son unité possède plus d'un membre et que ces membres n'ont pas tous la même fonction, ainsi nous, à plusieurs, nous ne formons qu'un seul corps dans le Christ, étant, chacun pour sa part, membres les uns des autres. Mais, pourvus de dons différents selon la grâce qui nous a été donnée, si c'est le don de prophétie, exerçons-le en proportion de notre foi ; si c'est le service, en servant ; l'enseignement, en enseignant. (Rm 12, 4-7)

Ainsi malgré les différences de chacun, c'est bien un même Esprit qui unit les chrétiens, faisant de leur assemblée le Corps mystique du Christ, son Épouse en route vers le royaume des cieux.

L'affirmation de cette unité connaît malheureusement une histoire traversée par des schismes. C'est suite à la division de l'Empire romain, par Dioclétien en 285, que l'on va commencer à désigner par Églises d'Occident ou Églises latines, les Églises qui dépendent de Rome, et par Églises d'Orient ou Églises byzantines, celles qui dépendent du patriarcat de Constantinople et dont la langue est le grec. C'est officielement en 1054 que la rupture se fit sur la question théologique du Filioque. Plus tard, l'Église catholique connaît une deuxième grand schisme avec les protestants.

Néanmoins, les progrès du dialogue oecuménique témoigne de cette aspiration à retrouver l'unité des chrétiens, comme en témoigne aussi le pallium que porte le pape. Ce pallium est en effet marqué de cinq croix rouge traversées par des clous, symbolisant les stigmates du Christ et son Corps démembré.

L'Église est sainteModifier

L'Église (...) est aux yeux de la foi indéfectiblement sainte. En effet le Christ, Fils de Dieu, qui, avec le Père et l'Esprit, est proclamé "seul Saint" a aimé l'Église comme son épouse, Il s'est livré pour elle afin de la sanctifier, Il se l'est unie comme son Corps et l'a comblée du don de l'Esprit Saint pour la Gloire de Dieu (Lumen Gentium, 39). C'est pour cette raison que, vivifiée par l'amour de Dieu, l'Église est sainte et appelle ses membres des "saints". Cette sainteté est animé par la charité et pare l'Église de ses joyaux pour permettre à l'Épouse d'être belle aux yeux de son Époux : Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je ne suis plus qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit (1 Co, 13, 1).

Cette sainteté réalisée pleinement dans les cieux est encore réalisée imparfaitement sur terre. Tandis que le Christ saint, innocent, sans tache, venu uniquement pour expier les péchés du peuple, n'a pas connu le péché, l'Église, elle, qui renferme des pécheurs dans son propre sein, est donc à la fois sainte et appelée à se purifier, et poursuit constamment son effort de pénitence et de renouvellement. (Lumen Gentium 8). Tous les membres de l'Église, ministres compris, doivent se reconnaître pécheurs.

C'est pourquoi le pape Jean-Paul II a pu tout à la fois proclamer la sainteté de l'Église et les erreurs qu'elle a commise dans son passé, les croisades et l'Inquisition en particulier. Sa sainteté sur terre est de se réformer toujours pour convertir toujours d'avantage les membres de l'Église au Christ.

Préfiguration de l'union mystique de l'Époux et de son Église dans la sainteté, la Vierge Marie a realisé en elle la perfection de cette union et l'Église entière se réclame de cette union.

L'Église est catholiqueModifier

C'est-à-dire universelle et "totale", plénière. L'Église a vocation à transcender les différences culturelles et particulières. Il existe par exemple différents rites, romain, maronites, mais tous sont catholiques.

L'Église est apostoliqueModifier

C'est-à-dire qu'elle est fondée sur les Apôtres, en gardant leur tradition et la succession apostolique (les évêques, ordonnés par d'autres évêques, etc., sont des successeurs des Apôtres) et en poursuivant leur action missionnaire de propagation de l'Évangile.

C'est cet aspect qui fait que nombre de communautés protestantes sont appelées Communauté ecclésiale‎ et pas Églises.

L' Église vue par Benoit XVI Modifier

  • «Nous sommes nous même l'Église ; L'Église est plus qu'une simple organisation. Elle est l'organisme de l'Esprit Saint, quelque chose de vivant qui nous saisit tous dans notre être le plus intime.» Citation de Guardini dans "Église,œucuménisme et politique" ( Joseph Cardinal Ratzinger avant qu'il ne soit pape.)

Citations sur L'Église dans le Catéchisme Modifier

754 "L’Église, en effet, est le bercail dont le Christ est l’entrée unique et nécessaire (cf. Jn 10, 1-10). Elle est aussi le troupeau dont Dieu a proclamé lui-même à l’avance qu’il serait le pasteur (cf. Is 40, 11 ; Ez 34, 11-31), et dont les brebis, quoiqu’elles aient à leur tête des pasteurs humains, sont cependant continuellement conduites et nourries par le Christ même, Bon Pasteur et Prince des pasteurs (cf. Jn 10, 11 ; 1 P 5, 4), qui a donné sa vie pour ses brebis (cf. LG 6 ; Jn 10, 11-15) ".

755 " L’Église est le terrain de culture, le champ de Dieu (1 Co 3, 9). Dans ce champ croît l’antique olivier dont les patriarches furent la racine sainte et en lequel s’opère et s’opérera la réconciliation entre Juifs et Gentils (cf. Rm 11, 13-26). Elle fut plantée par le Vigneron céleste comme une vigne choisie (cf. Mt 21, 33-43 par. ; cf. Is 5, 1-7). La Vigne véritable, c’est le Christ : c’est lui qui donne vie et fécondité aux rameaux que nous sommes : par l’Église nous demeurons en lui, sans qui nous ne pouvons rien faire (cf. Jn 15, 1-5) " (LG 6).

Voir Note générale sur le Catéchisme et les sources s'y rapportant.

Les trois églisesModifier

Le concile Vatican II retient trois concepts d'Église :

  1. Ecclesia universalis (Église universelle) qui englobe l'Église toute entière, y compris les rites différents, englobant Orient et Occcident
  2. Ecclesia localis, c'est-à-dire le Patriarcat ou les groupements spécifiques de la Tradition et de rite
  3. Ecclesia particularis, c'est-à-dire le groupement de fidèles soumis à un évêque : le diocèse.

Ainsi, dans Lumen Gentium (nº 26) le concile précise que l'Église présente en tous les légitimes groupements locaux de fidèles qui unis à leur pasteurs, reçoivent dans le Nouveau Testament, eux aussi le nom d'Églises.... Chaque fois que la communauté de l'autel se réalise en dépendance du ministère sacré de l'évêque, se manifeste le symbole de cette charité et de cette unité du corps mystique sans laquelle le salut n'est possible.

L'église (édifice)Modifier

Fichier:Plan eglise.png

Une église est un édifice où l'assemblée des chrétiens se réunit pour célébrer le culte. Les protestants lui ont donné le nom de temple.

Les églises sont généralement tournées vers l'Est, vers Jérusalem, mais aussi vers le soleil levant, symbole de la résurrection. Tournées vers l'Orient, elles sont orientées.

L'architecture d'une église est fonction de son rang. Ainsi une cathédrale qui possède une circonscription plus élargie que celle d'une simple église est-elle souvent plus grande est surtout plus haute. La hauteur étant remplit de sens. La hauteur symbolise la volonté de se rapprocher de Dieu, de toucher le ciel.

Voir article séparé : église (édifice)

Architecture religieuse
Église : Abside | Transept | Chœur | Nef | Croisée | Narthex | Chapelle absidiale | Déambulatoire | Travée | Bas-côtés | Crypte | Clocher | Chevet | Flèche | Tympan (architecture)‎

Bâtiments et monuments : Église | Collégiale | Baptistère | Cloître | Abbaye | Chapelle | Cathédrale | Campanile | Calvaire

Éléments de décoration : Vitrail | Rosace | Gargouille | Tympan | Jubé

Voir aussi : Modifier


en:Church
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .