FANDOM


L'Épître de Jacques suit les Épîtres de Paul dans le Nouveau Testament.

L'Épître de saint Jacques est la première des sept "épîtres catholiques" du Nouveau Testament. Par ses destinataires ("aux douze tribus de la Dispersion"), elle est effectivement "catholique", "universelle".

On attribue cette épître à "Jacques, frère du Seigneur" : chef de la première communauté chrétienne, à Jérusalem, martyrisé en 62. Dans l'Antiquité, certains l'ont attribuée à l'apôtre Jacques, fils d'Alphée.

Cette épître souligne l'inutilité de la foi sans les œuvres, c'est-à-dire la stérilité du don de la foi s'il ne débouche pas sur un agir charitable, réponse du fidèle à Dieu.

Cette épître est aussi une source et un témoignage concernant le sacrement de l'Onction des malades (Jc 5,14-15).

Extraits Modifier

Jc 2,14.26 Que sert-il, mes frères, à un homme de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? Est-ce que cette foi pourra le sauver ? (...) De même que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte.

Jc 5,14-15 : Quelqu'un parmi vous est-il malade ? qu'il appelle les prêtres de l'Eglise et que ceux-ci prient sur lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur. Et la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le rétablira, et s'il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés.

Portail Bible - Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de WikiKto concernant la Bible.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .