FANDOM


Fichier:Ange.jpg

Un ange (du latin angelus, simple translittération du grec angelos, qui traduit l'hébreu : "messager, envoyé") est un être spirituel créé par Dieu dont le rôle principal est d'être messager de ce[1].

Les anges sont comparés à des "armées" et rangés, d'après la Bible, en plusieurs (9) catégories ou chœurs (hiérarchie angélique) : Séraphins, Chérubins, Trônes, Dominations, Vertus, Puissances, Principautés, Archanges (parmi lesquels Michel, Gabriel et Raphaël, mentionnés dans la Bible) et les anges (parmi lesquels, les anges gardiens, évoqués dans les Évangiles). Les "anges" à proprement parler sont donc les plus bas dans la hiérarchie, mais le terme désigne l'ensemble des créatures spirituelles.

Certains anges, dont Lucifer, se sont révoltés et le péché de ces créatures spirituelles semble être, à la différence de celui des hommes faits de chair, définitif et sans repentir. On parle à leur propos de "démons".

Marie, devant laquelle s'est incliné, plein de respect, l'archange Gabriel, est la "Reine des anges". Bien qu'humaine, couronnée au ciel, pleine de grâce, elle est au-dessus des hiérarchies les plus élevées de ces créatures purement spirituelles.

Dans la BibleModifier

La Bible attribue plusieurs rôles aux anges :

  • Ils préservent le bien de toute impureté et avec la flamme du glaive fulgurant pour garder le chemin de l'arbre de la vie (Gn 3,24). A l'inverse les anges mauvais tentent les hommes pour les détourner du bien et les asservir. Ainsi ce Gérasénien : l'esprit s'était emparé de lui ; on le lie alors avec des chaînes pour le garder ; avec des chaînes et des entraves mais il brisait ces liens et le démon l'entraînait vers les déserts (Lc 8,29)
  • Ils interviennent auprès de Dieu, combattent les mauvais esprits et accompagnent les hommes dans leur délivrance. [...] et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous les deux. Il devait enlever les tâches blanches des yeux de Tobit, pour qu'il voie de ses yeux la lumière de Dieu ; et il devait donner Sarah, fille de Ragoüel, en épouse à Tobie, fils de Tobit, et la dégager d'Asmodée, le pire des démons (Tobie 3,17)
  • Ils portent les jugements de Dieu comme dans le livre de Daniel, où Dieu a donc envoyé cette main qui toute seule a tracé cette écriture. L'écriture tracée c'est : "Mené, Mené, Tequel et Parsin" (Daniel 5,34) et la bonne nouvelle aux hommes : le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée ... (Modèle:Lc 1,26).
  • Ils partagent les luttes et les souffrances des hommes. Ils accompagnent Agar dans le désert (Modèle:Gn 16), la sainte famille dans son exode (Mt 2,13) et réconfortent Jésus au jardin des oliviers (Modèle:Lc 22,43)
  • Ils accompagnent le parcours du verbe de Dieu sur terre. Ils sont là à la naissance de Jésus pour dire leur joie (Lc 2,8), à l'ascension (Ap 1,9) et guident les prédicateurs (Ap 5,19)

Chez les Pères de l'Église Modifier

Les Pères de l'Église élaborent une angélologie sur la base de ce que la Bible rapporte au sujet des anges ; ils évitent en général de tomber dans des spéculations entachées de polythéisme ou de manichéisme (bons et mauvais anges).

Pour saint Jean Chrysostome, dès l’enfance et jusqu’au trépas, la vie humaine est entourée de ses anges pour rendre gloire à Dieu.

Pour saint Basile, chaque fidèle possède à ses côtés un ange considéré comme protecteur et pasteur pour le conduire dans la vie.

L'auteur antique qui a le plus écrit sur les anges et qui a eu la plus grande influence par la suite est appelé "Denys l'Aréopagite".

La principale source concernant l'angélologie est donnée par la "Hiérarchie céleste" de Denys l'Aréopagite (ou Pseudo-Denys).

Dans l'enseignement de l'Église Modifier

D’après le catéchisme universelModifier

Il existe des êtres non corporels nommés anges, c’est une vérité de foi. Le témoignage de l’écriture est aussi net que l’unanimité de la tradition. Selon Saint Augustin, les anges sont les ouvriers de la parole de Dieu. Le mot ange désigne la fonction et non pas la nature qui est l’esprit. L’ange est un esprit qui contemple constamment la face du Père. Son premier rôle est de contribuer à la glorification de Dieu (évangile de la nativité) Les anges sont des créatures personnelles immortelles qui dépassent les créatures visibles et qui sont capables de vaincre le mal.

D’après le catéchisme des évêques de France Modifier

Les anges sont des créatures spirituelles pas des demi dieux. Ils sont associés au Christ dans son œuvre de salut.

D’après le catéchisme des évêques allemandsModifier

Les anges sont des êtres invisibles, spirituels , crées par Dieu pour chanter sa gloire. Compagnons de route invisibles , gardiens des désirs et des espoirs de l’homme. Gardons-nous des représentations (Ps 33 , 6 : par sa parole le Seigneur a fait les cieux et toute leur armée par le souffle de sa bouche) ( Col 1,16 ; c’est dans le Christ que tout a été crée dans les cieux et sur la terre , les êtres visibles et invisibles , autorité et pouvoir) . Aucune créature n’est supérieure au Christ . Les noms des anges ont un sens et montrent bien qu’ils se définissent par leur fonction : Raphaël = Dieu guérit (Tb, 3-17) Gabriel = hérault de Dieu ( Dn 8, 16) Michel = qui est comme Dieu ( Dn 10, 13)

Culte Modifier

Le culte des anges s'est surtout développé au Moyen-Âge ; c'est à partir de ce moment que s'est généralisé le culte des anges gardiens.

Il y a une vénération des anges et non une adoration (Dn 17,3 et Ap 22,8-9). Crées pour le Christ, dans le Christ, au service du Christ, ils montrent et contribuent à la victoire sur toute tentation du mal (Ap 22) .Ils personnifient la protection et la sollicitude de Dieu pour les hommes , nous aident à bénéficier du salut : Ps 91,11 (celui qui habite sous la protection du très haut, il chargera ses anges…). Toute personne qui participe au salut, peut bénéficier de l’aide des anges : Mt 18,10.

Certains anges sont fêtés par la liturgie :

L'archange Michel est vénéré dans des sanctuaires fameux, généralement situés au sommet de montagnes, comme le Mont Saint-Michel ; à Rome, le château Saint-Ange lui est également dédié.

Notes Modifier

  1. Voir He 1, 14 : «Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d'un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut ?» (trad. BJ 1973).

Voir aussi :Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Fréquentation : avec 2 765 consultations, l'entrée portant le même nom est classée 112° sur fr.orthodoxwiki.org/Ange

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .