FANDOM


De loin en loin, et sans vraiment insister, j'ai signalé la propension de la quatrième Fédération d'Othello à se faire mousser en feignant d'oublier les trois autres, toutes les trois multijeux et non pas (comme l'écrivait François Haffner) monomaniaque.

Me contentant d'ironiser, alors que je lui avais déjà montré l'original d'un important quotidien des années 70s, je citais en 2018 à un membre du Conseil cette phrase du film L'Homme qui tua Liberty Valance : Lorsque la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende.

Tout ce qui suit est un cop'collé de ce lien :

https://groups.google.com/forum/#!searchin/fr.rec.jeux.societe/othello%7Csort:date/fr.rec.jeux.societe/7WQb74OQ3v8/wOzCqD_sgUgJ

On Mon, 30 May 2005 11:49:23 +0200, =?ISO-8859-15?Q?G=E9ant_vert?= <pascal...@ath.cena.fr> wrote:

Hé oui, c'était le bon temps. En 1981, J&S m'avait payé un aller-retour Lyon Paris en TGV (qui venait juste d'être inauguré) pour aller disputer la finale des jeux de société. Ca ne nous rajeunit pas, tout ça.

>C'était sympathique comme périple ça! Comment vous étiez-vous qualifié? >J'avais eu connaissance du championnat de France des wargames (via le >numéro 11 avec 'Annexion' en encart) mais pas de cette finale des jeux >de société.

Ça devait s'appeler Championnat de France des jeux de société ou quelque chose d'approchant.

>Dans quel lieu de Paris cela s'est-il passé? Sur quels jeux avez-vous >joué? combien de temps cela a t'il duré?...bref, si vous avez un peu de >temps racontez les circonstances! (cela ne risque pas de saturer le >trafic sur ce groupe)

Les qualifications avaient eu lieu un dimanche à Lyon, dans un hôtel PLM. Cette chaîne était aussi sponsor de ce championnat.

Il y avait un grand nombre de jeux parmi lesquels il fallait en choisir 5.

Je me rappelle avoir choisi le Rubik's Cube : il fallait arriver à une certaine figure dans le temps le plus court, ce qui impliquait de le résoudre d'abord normalement, puis de rechercher à obtenir la figure. En 1981, c'était le jeu à la mode.

J'avais pris comme autres jeux les Échecs, les Dames, Othello et le Go, mais il y avait beaucoup d'autres jeux.

> >Cela devait être rigolo comme 'compétition'! >

J'avais fait 3ème à Lyon, donc ai été qualifié pour la finale à Paris 2 ou 3 semaines plus tard.

C'était au PLM St-Jacques, et beaucoup plus serré. Je me rappelle surtout la trempe que j'avais prise à Othello, jeu qui commençait à peine à se diffuser (en partie grâce à J&S) et dont je ne connaissais pas encore les recettes.

Je me rappelle aussi qu'au moment de la proclamation des résultats et du pot avec un gâteau appétissant, j'ai dû partir parce qu'à cette époque les TGV n'étaient pas aussi nombreux que maintenant et que je n'avais pu réserver que dans celui qui partait vers 18 heures. Le suivant devait être vers 20 heures, mais tout réservé quand j'ai pris mon billet.

Cette même année, les digestifs Bénédictine sponsorisaient des soirées jeux de société dans les grandes villes.

A Lyon, j'étais donc avec des copains du Benedictine Game Club. A Paris, j'étais en territoire inconnu.

Voir aussi Modifier

Joel Feinstein

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .