FANDOM


Jacques Ovion


Iemetti du tennis au bridge


Collection tête?bêche


(logo Scripta)


Dédicacé à Laurent Thuillez qui m'avait gentiment encouragé lors de la sortie de mon tout premier livre de bridge il y a juste vingt ans. Je ne lui en veux pas d'avoir très récemment appliqué une jurisprudence Luzenac à mon encontre. J'espère qu'il aura, sinon compris, du moins admis, qu'une telle évolution, dont je sais qu'elle n'est aucunement de son fait (cf. plus loin dans le lexique à l'entrée consommation de renonce), puisse ne pas convenir à certains bridgeurs septuagénaires tels que moi-même. Selon la dénomination utilisée par sa hiérarchie adepte de la "politique de l'autruche", je retourne donc dans un "club pirate"£££. Que Laurent sache, lui qui est depuis tant d'années dans le gruyère, que ce n'est pas LOL parce que j'éprouve du plaisir dans ces lieux ostracisés par les pontes FFB que mon niveau technique doive nécessairement régresser ;-)))

£££page 10 sur : http://www.ffbridge.asso.fr/files/bibliotheque/fichiers/as%20de%20trefle/ladt14_web.pdf

La coupe Iemetti aura culminé au tournant du siècle comme une sorte de biathlon bridge/tennis puisque se déroulant les cartes à la main non dans un club de bridge mais dans le "club house" d'un club de tennis voire de golf.

Le pittoresque Shapour Mohtashami en aura été le lauréat le plus significatif et Jacques Dorfmann, encore plus connu comme juge-arbitre de Grand Chelem, le fondateur-organisateur de cette épreuve de prestige.

Recréer à l'identique cette organisation n'est pas le but de cette petite brochure qui contient surtout un lexique, en fait un fourre-tout, consacré au jeu de contrat.

Dommage que cette coupe Iemetti n'ait point pas perduré car, même si je préconise que l'on y joue vraiment au tennis, elle présentait de nombreux avantages et àmha le principal était d'être suffisamment autonome par rapport à cette véritable POMPE à POGNON qu'est devenue depuis vingt ans la Fédération Française de Bridge.

Dans la plupart des délassements de l'esprit sous l'égide de la CLE (Confédération des Loisirs et des Sports de l'Esprit), il suffit de peu de demi-journées pour acquérir (ou retrouver) un classement proche de son vrai niveau. Il y a plusieurs années (merci Balladur), je devais me résigner à ce que ma retraite plafonne à 320 euros par mois, elle est à présent à 380 et les quatre fois onze euros que j'ai mis sur la table à Feucherolles m'ont certes permis de redevenir Troisième Série trèfle alors que ma décade inactive m'avait fait descendre à l'IV 31. Cette progression est àmha insuffisante si l'on considère que sur les 104 donnes disputées je récoltais face à un Troisième Série en moyenne plus d'un IMP toutes les deux donnes.

SNOBIME OU ELITISME ???

Ceci étant, faut-il se réjouir qu'à notre époque lampedusiesque, la centaine de participants différents contre qui j'ai joué pendant ces quatre séances aient pu profiter de cette barrière de l'argent pour JOUER ENTRE EUX ??? Tant mieux pour eux. Un peu comme Philippe Chatrier au tennis, José Damiani était pourtant parvenu, il y a trente ans, à démocratiser un jeu qui "plafonne" à nouveau. Que ces habitués qui peuvent se permettre de CLAQUER DU FRIC ne se fassent guère d'illusions : le snobisme n'est pas pour autant de l'élitisme et le fait qu'ils montent années après années au classement ne veut pas dire qu'ils jouent mieux... Non ! C'est une simple prime à l'assiduité.

En conclusion à cette Introduction, et en attendant qu'un règlement complet soit figé grâce à un consensus auprès de ses premiers participants, il faut dès maintenant dire que le but de cette RENAISSANCE DE LA COUPE IEMETTI est aussi d'en augmenter la démocratisation en spécifiant par exemple que :

- au moins un membre de l'équipe n'ait jamais fini sur un podium national d'un sport quelconque, qu'il soit de l'esprit ou pas ;

- au moins un membre de l'équipe ait soit moins de 17 ans, soit plus de 71 ans (j'avais pensé au 7 à 77 d'Hergé à propos de Tintin mais la fourchette aurait alors été trop large) ;

- enfin, mais seulement pour la partie tennis, élaborer un système efficace de handicap selon les écarts d'âge entre les deux joueurs.

Lexique proprement dit Modifier

(à cop'coller depuis celui déjà existant)

Brouillons à rajouter dans le lexique Modifier

pointé plus haut dans mon lexique via $$$consommation de renonce$$$


Avant de relater cette anecdote axée sur une simulation, je trouve pittoresque de parler de $$$bonnes femmes simulent...revenons au bridge et à mon anecdote récente ; dans une compétition à la fois mineure et hétérogène se droulant dans ue Maison de Bridge campagnarde et excentrée, l'arbitre est appelé par l'auteur-même d'une renonce ; la question cruciale est "la renonce est-elle ou non consommée ?

Comme trop souvent, pas da caméras de surveillance permettant de revenir quelques dizaines de secondes en arrière pour savoir ce qui s'et réellement passé. L'arbitre est alors amené à extrapoler par rapport aux éléments parcellaires dont il dispose.

Le contrat est de trois Trèfles et le déclarant en SudclarantSur la table, le déclarant a a a'rbitre


En fait, l'arbitre a justifié sa décision de transfert de levée au détriment du flanc parce qu'Ouest, le partenaire du renonceur, avait lui aussi joué pour la levée suivante alors même que le sept de trèfle n'était donc pas retourné avant le jeu de l'As de trèfle.

Annexe bridge sport soi-disant olympique Modifier

texte issu de http://www.metronews.fr/sport/candidat-aux-jeux-olympiques-le-bridge-cree-autant-d-emotions-que-le-foot/mofr!aYgmNSv2APEtQ/

18-06-2015 15:50 JEUX OLYMPIQUES - Comme vingt-cinq autres sports, le bridge a candidaté pour être intégré aux JO de 2020, à Tokyo. Avant que cette liste soit resserrée, le 22 juin prochain, metronews a demandé à Patrick Bogacki, vice-président de la fédération française, comment le bridge pourrait damer le pion au baseball, au wushu ou au parapente.

► Oui, le bridge est un sport ”C'est un sport dans la mesure où nous pratiquons un jeu de comparaison. Tous ceux qui participent à une même compétition jouent les mêmes donnes, souvent en même temps. Les joueurs sont soit par paire, soit par 4, ce qui limite les aléas de hasard des cartes et fait de cette discipline un sport. Ça se rapproche des échecs. On estime à 2,5 millions le nombre de bridgeurs en France, dont 100 000 participent aux compétitions fédérales avec un classement actualisé tous les ans, COMME AU TENNIS.”

► S'enthousiasmer devant les parties ”Le bridge procure aux spectateurs des émotions ! Quand on participe à un Championnat international, cela se tient dans des salles pleines de spectateurs, certes un peu initiés. Cela créé autant d'émotions qu'un match de foot. Il y a des écrans géants où on peut voir plusieurs matchs en même temps, et comparer comment les équipes traitent chacune la même donne. ”

► Une activité pour les seniors, mais pas que... ”C'est un cliché qui n'est pas faux. Mais nous attribuons cinquante-cinq titres nationaux par an, selon les catégories d'âge. Et nous avons signé un accord avec l'éducation nationale pour initier les jeunes au bridge dans les établissements. Celle-ci tient à valoriser beaucoup de vertus du bridge, des vertus de champion : la concentration, le respect de son partenaire et de ses adversaires, savoir compter, mémoriser, élaborer des stratégies de jeu...”

► Quelques pros... en Italie et aux États-Unis ”Il est complètement dans l'esprit des Jeux ! Nous sommes tous des amateurs, à part de rares équipes professionnelles, en Italie et aux Etats-Unis. Le bridge est également universel. Un écrivain disait : ”Il existe deux langages universels, la musique et le bridge.” La discipline se développe de manière exponentielle dans les pays du sud-est de l'Asie, notamment en Chine et en Indonésie. Enfin, tout le monde peut jouer au bridge. On vient d'en faire la démonstration avec un Championnat pour des personnes handicapées, parfois lourdement. Je pense que bridge mériterait sa place. Mais peut-être pas lors des Jeux d'été car il se joue en salle, donc peut être hiver.”

► Les Bleues candidats aux médailles Pour l'audience que cela confère, et pour peu qu'il y ait de bons résultats, auxquels on peut prétendre chez les jeunes et les dames, cela pourrait nous aider à nous développer. Le poste de directeur technique national (DTN) vient de se créer au sein de la fédération française, nos jeunes figurent parmi les meilleurs au monde... Les choses avancent.

La liste des 26 sports en lice pour intégrer les Jeux en 2020 : parapente, football américain, baseball (et softball pour la version féminine), boulingrin, bowling, bridge, échecs, danse sportive, floorball, frisbee, karaté, korfball, netball, course d'orientation, polo, racquetball, roller sports, escalade.

Bibliographie Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .