FANDOM


La notion de consubstantialité est introduite par les pères du Ier concile de Nicée, en 325. Par ce terme, les évêques présents au concile condamnaient les théories d'Arius d'après lequel, le Fils étant une créature, celui-ci ne pouvait être de la même substance que le Père.

Pour préciser la doctrine, ce concile fit le choix du mot grec homoousios, que traduit le mot français consubstantiel, censé évoquer l'unité et l'identité de « substance » (s'opposant ainsi aux ariens, qui soutenaient qu'il était différent, anomoios, et à ceux qui soutenaient qu'il était de substance semblable, homoiousios, mais non identique) bien que le mot n'apparaissait pas dans la Septante. Ce terme fut appliqué par la suite dans l'édification du dogme trinitaire auSaint-Esprit.

Le problème de la consubstantialité, au cœur des questions christologie|christologiques, ne doit pas être confondu

  • ni avec la notion de consubstantiation,
  • ni avec le problème du filioque qui divise les Églises d'Orient et d'Occident.

Voir aussi Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .