FANDOM


Cet article est une ébauche à compléter,
vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.
Fichier:Saint pierre concile.jpg

Le IIe concile œcuménique du Vatican est le dernier concile en date, célébré entre 1962 et 1965.

Il a notamment marqué un renouveau de l'Eglise, spécialement dans ses relations au monde moderne et aux diverses religions de l'humanité (oecuménisme).

Le 21e des conciles œcuméniques reconnus par l'Eglise a réuni un très grand nombre de Pères conciliaires (2320 prélats mitrés) lors de plusieurs sessions, sous l'impulsion du pape Jean XXIII. Une fois achevé, ce Concile fut confirmé par le pape Paul VI.

DéroulementModifier

Le concile s'est déroulé en quatre sessions du 11 octobre 1962 au 8 décembre 1965 sous les pontificats successifs de Jean XXIII et de Paul VI.

Un questionnaire avait été envoyé à tous les évêques en 1959 pour leur demander tous les problèmes qu'il leur semblait important d'aborder. Il y eut 70 schémas de proposés. Le concile aboutit à 16 constitutions, décrets et déclarations.

Les sessions ont eu lieu dans la basilique Saint-Pierre, en latin, et le secret y était gardé quant aux débats et aux avis qui étaient exprimés. Pendant les périodes où il n'y avait pas de session plénière, des commissions revoyaient et compilaient les travaux des pères conciliaires (évêques) et préparaient la session suivante. Une grande partie des travaux du Concile prit la forme de réunions de commissions (qui pouvaient avoir lieu en langue vernaculaire), ainsi que de réunions plus informelles.

2908 Pères conciliaires furent convoqués : tous les évêques (parmi lesquels le futur Jean-Paul II), ainsi que de nombreux supérieurs d'ordres religieux masculins. La participation fut élevée : 2540 lors de l'ouverture puis entre 2100 et 2300 lors des sessions suivantes. En outre, il y eut un nombre important d'experts ("periti" en latin), qui jouèrent un rôle important. Le futur pape Benoît XVI fut le conseiller théologique du cardinal Frings. Les observateurs envoyés par les Églises orthodoxes et protestantes étaient au nombre de 17.

EvénementsModifier

Outre l'élaboration des documents conciliaires, ce Concile fut aussi l'occasion d'événements importants dans la vie de l'Eglise. Parmi ceux-ci :

  • Entre le 4 et le 6 janvier 1964, entre deux sessions, pèlerinage du pape Paul VI en Terre Sainte et rencontre avec le Patriarche de Constantinople
  • Le 21 novembre 1964, proclamation par Paul VI de Marie « Mère de l'Église »
  • Dans les derniers jours du Concile, visite à Rome du patriarche grec-orthodoxe de Constantinople Athénagoras Ier. Dans une déclaration commune, le pape et le patriarche de Constantinople exprimèrent leur regret des actions qui avaient conduit au schisme et levèrent solennellement l'excommunication et l'anathème que leurs prédécesseurs s'étaient lancés.

Oeuvre : les 16 documents conciliairesModifier


Modèle:Concile

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

livresModifier

  • Yves Congar o.p. Mon journal du Concile, CERF, 2001.

Yves Congar fut l'un des préparateurs du Concile et, dès la 1ère session, il y fut expert. Congar y raconte les débats.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .