FANDOM


Modifier

Proche de l'Oural, la ville de Tcheliabinsk avait déjà connu, bien avant Fukushima et Tchernobyl, un grave accident en 1957 au complexe nucléaire Maïak.

Le 15 janvier 2013, alors qu'un objet céleste nettement plus massif était attendu plus tard dans la journée au-dessus de l'Australie, l'on a déploré un millier de blessés et finalement aucun mort suite la survenue de cailloux bien plus petits qu'un tel astéroïde et donc non décelable par avance... un peu comme les étoiles filantes.

Modifier

Un cratère météoritique, dit couramment cratère, et aussi cirque[1], cratère d'impact[2] ou astroblème[3], est le résultat de la chute d'une météorite, d'une comète ou d'un astéroïde.

Cette chute forme un grand trou dans le sol.

Près de nous, la surface de la Lune est couverte de cratères de ce type.

Note et référencesModifier

  1. Dénominations trouvées sur l'Encyclopédie universelle Larousse (logiciel).
  2. Dénomination trouvée sur Wikipédia.
  3. Dénomination trouvé sur le Nouveau Littré 2007 (logiciel).

Modifier

L'Oural est une chaîne de montagne située entièrement en Russie et qui est, avec la mer Noire, l'une des deux principales limites naturelles séparant l'Europe de l'Asie.

Le relief de l'Oural n'est pas très élevé (point culminant : unité|1894|m). C'est une chaîne ancienne très érodée.

L'Oural contient de nombreuses ressources (mines de fer, par exemple) ; c'est donc une région très importante pour la Russie. L'exploitation des minerais de ces montagnes a entraîné la création de nombreuses villes comme Tcheliabinsk, Perm ou Iekaterinbourg. Actuellement, les mines s'épuisent et la région s'appauvrit.

Les forêts vierges de Komi sont un site de l'Oural classé au patrimoine de l'Unesco.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .