FANDOM


Une préfecture est une division administrative du territoire de certains États : il existait des préfectures sous l'Empire romain et, de nos jours, on en rencontre notamment en Chine, en France et au Japon. Naturellement, des différences existent d'un État à l'autre.

Sources : *Modèle:" (plus particulièrement pour la Chine et le Japon). Wikipédia. Consulté le 30 juin 2009.

Michel Pélissier Modifier

Par soucis de cohérence : la jurisprudence montre qu'être préfet n'est pas un critère suffisant pour être admissible dans WP. hors ici il n'y a rien d'autre. Proposé par : TheWize (d) 7 février 2013 à 15:33 (CET)

Conserver Modifier

  1. Mort de rire rien d'autre que préfet. ONaNcle (d) 7 février 2013 à 15:53 (CET)
    Merci d'argumenter votre avis, sinon il ne pourra pas être pris en compte. --dame éliane alias chansonnette [causer avec la dame] 7 février 2013 à 19:30 (CET)
  2. Modèle:Conserver pour la raison indiquée par ONaNcle, même s’il s’agit d’un préfet hors cadre. Alphabeta (d) 7 février 2013 à 17:34 (CET)
  3. Modèle:Conserver Me semble répondre aux critères généraux. --Agamitsudo (d) 7 février 2013 à 19:15 (CET)
  4. Modèle:Conserver Je considère que les préfets sont admissibles par principe sur WP et que la « jurisprudence » doit être inversée. Gentil Hibou mon arbre 7 février 2013 à 21:56 (CET)

Supprimer Modifier

  1. Modèle:Sup suite à proposition TheWize (d) 7 février 2013 à 15:33 (CET)
  2. Modèle:Sup « Mort de rire, juste un préfet », en effet. LittleTony87 (d) 7 février 2013 à 17:24 (CET)
    Merci d'argumenter votre avis sans répondre aux provocations des avis "conserver" (je sais, c'est difficile) --dame éliane alias chansonnette [causer avec la dame] 7 février 2013 à 19:26 (CET)
  3. Modèle:Supprimer : Toujours les mêmes raison que les autres pages de préfets. Il s'agit "juste" d'un préfet, en soi insuffisant. Animal Mother (d) 7 février 2013 à 18:21 (CET)
  4. Modèle:Supp aucune source secondaire centrée prouvant la notoriété donc l'admissibilité du sujet (non, le Who's who n'est pas une source secondaire, et une copie du whos'who n'est pas un article encyclopédique). Aucune source, aucune possibilité de faire un article encyclopédique, pas d'article, l'encyclopédie n'a pas pour objectif de publier un annuaire de la haute administration française. --dame éliane alias chansonnette [causer avec la dame] 7 février 2013 à 19:26 (CET)
  5. Modèle:Supprimer Mort de rire juste un préfet. Je suis d'accord, un simple CV de plus. Malosse (d) 8 février 2013 à 03:44 (CET)
    Toutes mes excuses de ne pas avoir explicité en quoi je suis mort de rire. Je précise donc que déjà son poste sourcé à la Sonacotra suffisait pour que àmha il ne passe jamais au purgatoire des PàS. Mais que dire (je cite) de Chef de cabinet du Premier ministre Pierre Mauroy de 1981 à 1983, il a ensuite été secrétaire général de l’Académie de France à Rome. Je vais finir par me demander si les préfets ne sont pas devenus les boucs émissaires sur notre wiki alors que les Anglais sont bien moins pointilleux. ONaNcle (d) 8 février 2013 à 16:02 (CET)
  6. Modèle:Supprimer Comme dit dame Eliane, WP n'est pas un annuaire professionnel.--Jmp48 (d) 8 février 2013 à 07:05 (CET)
  7. Modèle:Supprimer idem qu'au dessus --EoWinn (Causerie) 8 février 2013 à 18:51 (CET)
  8. Modèle:Supprimer. Les préfets ne sont pas admissibles de facto et WP n'est pas un annuaire de l'administration française ou un who's who-- LPLT [discu] 8 février 2013 à 21:36 (CET)
  9. Supprimer. Haut fonctionnaire lambda. SM ** ようこそ ** 9 février 2013 à 02:07 (CET)


Michel Pélissier, né le 15 octobre 1947 à Barjols (Var) est un haut fonctionnaire français.

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence[1] puis de l'École nationale d'administration (ENA) (promotion Pierre Mendès France, 1976-1978).

Il a été sous-préfet de Briançon (1979)[2] .

Chef de cabinet[3] du Premier ministre Pierre Mauroy de 1981 à 1983[4], il a ensuite été secrétaire général de l’Académie de France à Rome[5], avant de reprendre une carrière préfectorale. Il a notamment assuré la mise en place de l'agence régionale d'hospitalisation de Rhône-Alpes[6].

En service détaché, il est nommé par décret le 19 octobre 1998 président du conseil d'administration de la Sonacotra (Société nationale de constructions pour les travailleurs) devenue Adoma[7],[8].

Le 14 mai 2008, il est nommé en Conseil des ministres préfet hors cadre, conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes.

Notes et références Modifier

Le jeu très à la mode de supprimer un max' de préfets a brusquement cessé sur wikipédia et, pour l'anecdote, je signale ce quasi-homonyme dont la carrière préfectorale occupe une place ridicule là-bas mais qui a curieusement survécu à tant d'autres coups de Karcher.

  1. (fr) Modèle:Pdf « Le renouveau de la Sonacotra a commencé : Bientôt 50 ans » décembre 2006, p.5
  2. Notice « Pelissier, Michel, Marcel, Henri » (préfet honoraire, né en 1947), page 1716 in Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, Modèle:44e édition pour 2013 éditée en 2012, 2371 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-053-4).
  3. Monique Dagnaud, Dominique Mehl, L'élite rose, vol.12, p. 238, éd. Ramsay, 1988, ISBN 2859566708,
  4. Thierry Pfister , La vie quotidienne à Matignon au temps de l'union de la gauche, p. 114, éd.Gallimard, 1986
  5. François-Charles Uginet, Roma antiqua: envois des architectes français (1788-1924) : Forum, Colisée, Palatin, éd. École Française de Rome, 1985, ISBN 2728301018
  6. ARH info, n°44, p.17, 10 ans de l'Agence, ils étaient là.
  7. Libération, Johannes Franck, 11 février 2000, Michel Pelissier, président de la Sonacotra. «J'ignorais ces faits»
  8. Le Monde, Bernard Bissuel, 29 septembre 2011, Une enquête judiciaire vise un ancien patron de l'ex-Sonacotra.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .