FANDOM


Publié le:16/05/2008

Peu de lecteurs connaissent Lord Sandwich déniché dans un dictionnaire d'il y a près de deux siècles. Rappelons d'abord que ce n'est qu'une anecdote de sa vie qui a fait que son nom de famille s'est perpétué jusqu'à devenir un nom commun. Il jouait souvent au whist (le bridge n'existait pas encore) et, pour ne pas interrompre ses parties, il avait pris l'habitude de se faire servir à la table de jeu de la nourriture coincée entre deux morceaux de pain. L'expression homme sandwich en vient car, dans le cas de ces réclames ambulantes, les deux morceaux de pain sont en quelque sorte les deux panneaux situés devant et derrière l'homme ainsi utilisé.

Montagu (Jean, comte de Sandwich), pair de la Grande-Bretagne, naquit en 1718 à Westminster.

Orphelin dès l'âge de quatre ans, il dut à la tendre sollicitude de son aïeul, Lord Sandwich, une éducation brillante, qu'il perfectionna encore par les voyages. Son goût pour les antiquités le détermina, en 1738 et 1739, à des excursions scientifiques dans la Méditerranée, dont il rapporta différents objets, tels que momies, ibis, médailles, etc. Dans les principales pièces qui composaient sa collection, se trouvait une table de marbre de deux pieds de long, sur laquelle était gravée une inscription que le savant D. Taylor put seul déchiffrer ; il donna à cette table le nom de marbre de Sandwich.

Second lord de l'amirauté Modifier

La carrière politique de Montagu fut honorable. Dès 1739, il devint pair à la place de son aïeul ; mais il ne put être admis à prendre séance que lorsqu'il eut atteint l'âge fixé par les statuts de la chambre. Second lord de l'amirauté en 1744, pourvu d'un grade dans l'armée en 1745, ministre plénipotentiaire depuis 1746 jusqu'après la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, en octobre 1748, membre du conseil privé à son retour à Londres, et premier lord de l'amirauté, il devint, pendant le voyage de Georges II en Hanovre, l'un des lords-justiciers du royaume. De 1751 à 1755, il ne fut point employé ; cette année (1755), on le nomma vice-trésorier-adjoint d'Irlande, et on lui rendit, en l'an 1762, son emploi de premier lord de l'amirauté. En 1765, la fortune politique de Montagu éprouva encore de nouvelles vicissitudes, et il resta éloigné des affaires publiques jusqu'à ce qu'en 1768 il soit nommé à la place d'adjoint-directeur-général des postes. Pour la troisième fois, en 1783, il devint premier lord de l'amirauté, fonctions qu'il exerça pendait toute la durée de la guerre d'Amérique : il y renonça au moment où le ministère qui l'avait provoquée eut été changé. C'est dans l'exercice de cet emploi, au milieu des circonstances les plus difficiles, que Lord Sandwich a établi sa réputation d'homme d'état. Sa conduite, il est vrai, fut souvent alors l'objet des plus vives attaques ; mais, mieux appréciée depuis, elle a acquis à Montagu l'estime de ses concitoyens. Il mourut le 30 avril 1793. Depuis plusieurs années, il s'était retiré des affaires publiques. Homme d'état distingué, homme privé doué des qualités les plus estimables, Lord Sandwich ne négligeait aucune occasion de rendre service.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .