FANDOM


Le Magnificat ou cantique de Marie est récité aux vêpres. Il est tiré de l'Évangile de saint Luc (tout comme le Benedictus et le Nunc dimittis), au chapitre 1.

Texte latin - françaisModifier

Modèle:Textebilingue

Traduction du Magnificat par Paul Claudel Modifier

Mon âme paie au Seigneur un hommage de magnificence
Et mon esprit a tressailli de joie dans le salut de Dieu mon sauveur
Parce qu'il a abaissé les yeux sur l'humilité de Sa servante, voici que toutes les générations m'appelleront bienheureuse
Parce que m'a fait de grandes choses Celui qui est le Puissant, et Saint est le nom qui est le Sien.
Et Sa miséricorde se prolonge d'une génération à l'autre pour ceux-là qui Le révèrent.
Il a témoigné de la puissance de Son bras, Il a dispersé ces superbes dont le cœur trouble l'esprit.
Il a déposé les puissants de leurs sièges et Il a relevé les humbles.
Il a rempli le ventre des affamés et il a renvoyé à vide les riches.
Il a pris dans Ses bras Israël Son enfant, S'étant ressouvenu de Sa miséricorde
Selon la parole qu'Il a dite à nos pères – Abraham et sa semence jusques à jamais.


La revueModifier

Magnificat est aussi le nom d'une revue destinée à aider à la prière quotidienne :

Voir aussi Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .