MillWothkiKi Wiki
Advertisement

Les mouettes sont des oiseaux marins assez communs. Il en existe plusieurs espèces.

Biologie[]

Description[]

Il existe plusieurs espèces de mouettes (voir plus bas, classification).

La plupart sont des oiseaux de taille moyenne, de la grosseur d'un pigeon ou de celle d'un corbeau, environ. Elles ont un bec long et pointu, crochu au bout. Elles ont souvent les pattes palmées.

Elles ont des ailes assez grandes, en forme de triangle, qui leur permettent de bien voler en mer.

Mode de vie[]

Les mouettes sont carnivores. Elles sont principalement piscivores, c'est-à-dire qu'elles mangent essentiellement du poisson qu'elles pêchent. Mais elles attaquent aussi les œufs et les oisillons des autres oiseaux. Certaines mangent aussi des coquillages ou des crustacés.

Elles vivent principalement près des côtes, et volent très bien. Elles s'aventurent loin en mer, mais reviennent toujours à terre. Elles volent notamment très bien dans les tempêtes.

Les mouettes suivent souvent les bateaux de pêche : elles savent que les pêcheurs rejettent à la mer les déchets de poissons, et les poissons qu'ils ont attrapé et dont ils ne veulent pas. Les mouettes n'ont alors plus qu'à les ramasser pour se procurer un repas facile...

Les mouettes sont des opportunistes : bien qu'elles sachent pêcher pour se nourrir, elles profitent de toutes la nourriture qui se présente. Elles ont notamment appris à utiliser les activités de l'Homme pour se nourrir. Dans certaines grandes villes, à proximité des côtes, des goélands argentés vivent et se nourrissent en permanence dans les décharges d'ordures.

Classification[]

Les différentes espèces de mouettes[]

La "mouette" est un nom commun assez courant, qui désigne en fait plusieurs espèces d'oiseaux marins ; parmi les plus courantes, on peut citer :

  • la mouette rieuse, dont le cri évoque un rire, ou un ricanement désagréable. Elle est blanche, avec la tête et la queue noires, des ailes grises, et des pattes et un bec rouges.
  • la mouette tridactyle, qui s'appelle ainsi parce qu'elle n'a que trois doigts aux pattes. Elle est toute blanche, y compris la tête et la queue, avec les ailes grises, et le bec jaune
  • la mouette blanche, comme son nom l'indique, est entièrement blanche.

Les espèces proches[]

  • en France, ont appelle goéland certains oiseaux marins, plus grands que les mouettes. En fait, il n'y a pas vraiment de différences entre les deux. Les mouettes et les goélands font partie de la même famille (les laridés), on nomme simplement « mouette » les petites espèces, et « goéland », les grosses. En anglais, on ne fait pas différence, les mouettes et les goélands sont tous les deux appelés seagulls, ou simplement gulls.
  • les différents oiseaux marins partagent un certains nombre de points communs, et se ressemblent un peu. les labbes, ou stercotaires, les becs-en-ciseaux, les sternes, et les guifettes, font partie de la même famille que les mouettes et les goélands (les Laridés), et leur ressemblent beaucoup. D'autres oiseaux marins, comme les albatros, les pétrels, les fous, ou les pélicans leur ressemblent également un peu.

Les mouettes sont cependant les oiseaux de mer les plus communs.

Note d'alarme[]

Bien que chaque espèce ait une note d’alarme spécifique émise le plus fréquemment, des études poussées sur des couples nidificateurs ont souvent démontré qu’il y avait degrés variables indiquant leur anxiété, état d’alerte ou d’agression. En raison du fait que la plupart des oiseaux sont des proies potentielles, ils ont développé des sons qui indiquent la présence d’un prédateur potentiel ou réel. Quelques grands oiseaux océaniques, comme les albatros par exemple, n’ont pas de notes d’alarme. Néanmoins, la plupart des oiseaux grégaires ou sociaux en émettent, spécialement les petits qui peuvent être attaqués du ciel et du sol. La nature de ces sons d’alarme détermine souvent si le prédateur est proche, en l’air ou au sol, et informe ce dernier qu’il a été vu.

Beaucoup d’espèces ont des sons d’alarme si proches qu’il est difficile de distinguer qui l’a émis. Pour cette raison, beaucoup d’oiseaux vivant dans les bois par exemple, répondent aux notes d’alarme d’une espèce qui n’est pas la leur. Certains canards des îles de la mer Baltique ont une grande dépendance par rapport aux goélands qui les préviennent du danger. Les cris d’alarme des étourneaux et des moineaux ont été enregistrés pour être utilisés afin d’éloigner les oiseaux des bâtiments où ils sont indésirables ou des vignes.

Culture[]

Croyance et mythologie[]

  • Les marins de la plupart des pays croient volontiers que les mouettes et les goélands qui les accompagnent sont en fait les âmes des marins qui sont morts en mer. C'est la raison pour laquelle ils croient qu'il ne faut surtout pas leur faire de mal.

Littérature[]

  • Jonathan Livingston le Goéland est un livre de Richard Bach. Son titre original est Jonathan Livingston Seagull. On a choisi de traduire ce titre en français par « goéland », mais comme on l'a dit, il n'existe aucune différence en anglais entre mouette et goéland. Le livre raconte l'histoire d'un oiseau désireux de toujours voler davantage.
  • La Mouette (en russe, Tchaïka) est une pièce de théâtre très connue d'Anton Tchekhov. La pièce raconte les mésaventure d'une jeune fille, Nina.

Dans ces deux œuvres, la mouette (ou le goéland) est utilisée comme un symbole de la liberté ; les oiseaux de mer, capables de voler très loin là où ils veulent, ont souvent symbolisé cette idée de liberté.

  • Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler, de Luis Sepúlveda, est un roman qui raconte comment un chat couve l'œuf d'une mouette, puis élève l'oisillon et lui apprend à voler.

Bande dessinée[]

  • une mouette rieuse est, avec un chat, l'un des deux animaux familiers de Gaston Lagaffe.

Jeu vidéo[]

  • Dans le jeu vidéo Pokémon, le Pokémon Goélise est une mouette/goéland. Son évolution, Bekipan, en revanche, est un pélican.
Advertisement