FANDOM


Le nestorianisme est une hérésie christologique initiée par Nestorius, patriarche de Constantinople, au 5ème siècle.

Cette hérésie est l'hérésie "opposée" au monophysisme : affirmant que le Christ n'a qu'une seule nature, la nature divine qui a "absorbé" la nature humaine, le monophysisme va dans le sens de la fusion des deux natures du Christ.

Se penchant sur la double nature, humaine et divine, du Christ, Nestorius a proposé la thèse que ces deux natures sont complètement séparées, et qu'il existe deux personnes en Jésus-Christ, l'une humaine et l'autre divine. Il refusait donc l'unicité de la personne du Christ. Autrement dit, selon Nestorius, l'union du Verbe divin et de l'homme Jésus n'est que morale.

Ainsi, pour Nestorius, la vierge Marie ne peut être appelée theotokos, mère de Dieu, car elle est mère de Jésus, de nature seulement humaine, dans lequel le Verbe s'est incarné, "à côté" de l'homme Jésus. Comme le culte marial était déjà répandu à cette époque, cette affirmation était de nature à choquer la piété populaire.

Cyrille d'Alexandrie s'opposa énergiquement à Nestorius, en appelant au pape Célestin Ier, qui demanda à Nestorius de revenir sur ses affirmations. De plus, Cyrille obtint de l'empereur la convocation d'un concile : le concile d'Éphèse (431).

Le déroulement mouvementé du concile aboutit à une scission : la condamnation du nestorianisme ne fut pas unanime, et la question de la, ou des, nature(s) du Christ ne fut éclaircie que deux ans plus tard : Cyrille d'Alexandrie et Jean d'Éphèse, deux des protagonistes du concile d'Éphèse, rédigèrent une déclaration conjointe présentant une vision commune sur cette question : l'existence de deux natures en Christ, et leur fusion sans confusion.

Cependant, le nestorianisme continua à faire des adeptes dans les Églises dites "nestoriennes". Ainsi, l'empire Perse s'y rallia, suivi par plusieurs régions orientales. Le nestorianisme connut son apogée au 12ème et 13ème siècle. Aujourd'hui, il existe encore des Églises nestoriennes, surtout présentes en Irak.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .