MillWothkiKi Wiki
Advertisement

Plérôme est un terme grec qui signifie « plénitude ».

On le relève une quinzaine de fois dans le Nouveau Testament.

C’est le gnosticisme qui lui a donné valeur technique et qui a influencé chrétiens et néo-platoniciens, qui s’en défendent. C’est probablement dans la doctrine de Valentin, gnostique sous le règne de l’empereur Hadrien), que la notion de plérôme est le mieux exposée.[1]

On parle du plérôme de la divinité, c’est-à-dire de sa plénitude ; du plérôme du Christ, c’est-à-dire de l’abondance de ses dons ; du plérôme des temps, c’est-à-dire de leur accomplissement ; du plérôme universel, c’est-à-dire de la totalité des êtres.[1]

Basilide, gnostique du IIe siècle, fait du plérôme le monde de l’Esprit pur (qu’il subordonne à un dieu-qui-n’est-pas, à un absolu placé au-dessus de la catégorie de l’être).

Notes et références[]

  1. 1,0 et 1,1 Henry Duméry, article Plérôme dans Encyclopedia Universalis
Advertisement