FANDOM


Modifier

Les grottes de Qumrân sur les bords de la Mer Morte ont abrité des documents découverts récemment et qui on livré plein d'informations aux exégétes sur la vie des communautés au temps de Jésus. Il est probable qu'à Qumrân fut fondé la communauté des esséniens au temps des asmodéens par le Maître de justice, reprenant le verset d'Isaïe : préparez la route du Seigneur (Is 40,3). Vespasien occupe Qumrân en 69 pendant la première guerre juive.

La spiritualité de Qumrân Modifier

Installé loin de Jérusalem, ils ne rejettent pas le culte. Au contraire, ils se définissent d'abord comme une communauté sacerdotale et veulent se purifier pour restaurer le vrai culte. Pour cela, ils insistent sur l'observance des rites et de l'obéissance intérieure. Ceci est au coeur de leur spiritualité. Ils prônent la prédestination : Dieu dirige et élit les hommes mais la loi demande l'obéissance pour être sauvé. Il faut être humble car personne ne peut se dire parfaitement pur. Dieu agrée leur sacrifice par miséricorde et le juste vivra de sa fidelité. Les hommes reçoivent à leur entrée une hachette (pour enterrer leurs excréments) et un pagne et un vétement blanc (vétement sacerdotale). Ils ont une période que l'on pourrait appeller de postulat qui dure un an et une période que l'on pourrait qualifier de noviciat de deux ans. Ils partage leur vie en travail, prière et ablutions et suivent une règle. Ils ont une codification des coulpes pour punîr les enfreintes à la loi. La communauté prônent le célibat : non par ascétisme mais pour préserver la pureté rituelle. Le mariage est possible aussi, mais uniquement en vue de la procréation, après une période de probation de trois ans pour les femmes.

On raconte que leur alimentation était particulière en ce qu'elle ne devait pas subir de transformation, par la cuisson par exemple. Leur nourriture se composait essentiellement de pain, de racines sauvages, et de fruits. La consommation de viande était interdite.Ils vivaient selon des règles très strictes :

  • fausse déclaration de biens : un an d'exclusion ;
  • mensonge, ou scène de colère contre un autre membre de la communauté : 6 mois ;
  • crachat ou rire pendant une réunion, ou une séance de prière : 1 mois ;
  • gesticulation pendant une réunion : 10 jours ;
  • port de lainages prohibé.

Le plus marquant dans cette communauté était la mise en commun et la répartition des biens de la collectivité selon les besoins de chaque membre. Le shabbat était observé strictement, comme la pureté rituelle (bains à l'eau froide et port de vêtements blancs). Il était interdit de jurer, de prêter serment, de procéder à des sacrifices d'animaux, de fabriquer des armes, de faire des affaires ou de tenir un commerce. Les membres, après un noviciat de trois ans, renonçaient aux plaisirs terrestres pour entrer dans une sorte de vie monacale.

Ils vivent dans l'attente imminente de messie et lisent des écrits apocalyptiques. La communauté de Qumrân reprend le verset d'Isaïe : préparez la route du Seigneur (Is 40,3). La pensée des esséniens se fonde sur un dualisme entre lumière et ténèbres. Il y a un combat entre Bélial et les païens d'un côté et les fils de la lumières (eux) de l'autre. Les oeuvres qu'accomplit un homme dans sa vie montre de quel côté il se situe dans ce combat. Le prince de la lumière les aide dans leur combat. On ne retrouve aucune mention de la résurrection des morts. L'immimence du Messie rendait d'ailleurs superflue ce dogme (le temps intermédiaire perd son importance). On retrouve dans leur texte cette prière : Que viennent le Prophète et les Oints d'Aaron et d'Israël. Il y a ici trois personnes attendues : le prophète qui annoncera les temps messianiques, le Messie sacerdotal et le Messie royal. Ces deux derniers sont les figures du guide spirituel et temporel. On retrouve cette double attente dans la bible dans certains passages du prophète Zacharie, ou alors en Nb 24,17 Une étoile surgira de Jacob et un scpetre se lévera d'Israël.

La communauté de Qumrân méditent les écritures. La science et l'intelligence viennent de Dieu : de la source de sa connaissance Dieu a fait jaillir sa lumière, de sorte que mon oeil a vu ses merveilles et la lumière de mon coeur le mystère du passé. Il ne s'agit pas d'une connaissance gnostique (spéculation mythologique ou astrologique) ni de manichéisme.

Qumrân et le nouveau testament Modifier

Les Esséniens exercent une forte influence.

  • Jean Baptiste : Il est au désert, fait des ablutions et prêche la conversion. Mais ne fait que baptiser.
  • Jésus : IL prêche la conversion, affirme la valeur absolue de la loi. Mais la conversion est lié à la proximité du royaume de Dieu. L'absolu de la loi a pour contrepartie la miséricorde de Dieu. La loi est vue comme un don bienveillant faite pour libérer l'homme. Il ne préconise pas l'éloignement du monde et le dualisme.
  • Premiers chrétiens : Le salut n'est plus dans l'avenir mais dans Jésus Christ. Jésus réunit les trois personnes attendues par les esséniens. Sa messiantié n'apparaît pas dans la gloire et la pureté rituelle mais sur la croix. Ils vivent communauté mais ne fondent pas une communauté sacerdotale, prêchent la resurection et la rémission des péchés.
  • Paul : Paul parle d'une lutte contre Satan mais cette lutte est vue principalement comme une lutte intérieure entre deux principes (la chair et l'esprit). L'homme doit choisir son camp. L'homme est justifié par la grâce uniquement et cette grâce n'est pas dans l'observance de la loi mais dans le don de la foi. Ce don fait de nous des serviteurs du Christ.
  • Jean : Il établit une séparation entre les lumières et les ténèbres. La vérité n'est pas seulement une connaissance mais doit être effectivement faite. Cependant, chez les esséniens, la vérité est soumission à la loi alors que pour Jean, la vérité est soumission au Christ.

Modifier

La Revue de Qumrân, fondée par Jean Carmignac, s'est intéressée aux découvertes faites par les exégètes dans la grotte de Qumrân.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .