FANDOM


Le sédévacantisme (du latin sede vacante, "le siège (de saint Pierre) étant vacant") est une position schismatique qui refuse l'autorité du pape régnant, voire celle de ses prédécesseurs, et qui soutient que l'Eglise catholique n'a pas de chef visible.

Le Saint-Siège est effectivement vacant entre le décès du pape et l'élection de son successeur, période durant laquelle sont émis timbres et monnaies portant la mention "sede vacante", pour manifester la continuité du gouvernement de l'Eglise, par le collège des cardinaux.

Au cours de l'histoire, l'opposition au pape régnant se concrétisait plutôt par l'élection d'un antipape. Aujourd'hui, les mouvements traditionnalistes schismatiques (p.ex. Fraternité sacerdotale Saint-Pie X) ne vont pas jusqu'à déclarer que le siège est vacant. Certains groupes, cependant, soutiennent que depuis la mort de Pie XII, il n'y a plus de Pape légitime ou alors s'affrontent sur la question de savoir à partir de quand Jean XXIII ou Paul VI ont cessé d'être légitimes ; leur critère n'est pas juridique (licéité du conclave) mais dogmatique : l'encyclique Pacem in Terris, la déclaration conciliaire Nostra Aetate p.ex. seraient selon eux le document mettant fin à l'autorité et à la légitimité du Pape.

Certains sédévacantistes sont "complets" (il n'y a pas de Pape), d'autres élaborent des doctrines dérivées : les "sédéprivatistes" affirment que les successeurs de Pie XII sont papes matériellement mais non formellement ; les "conclavistes" visent à élire à tout prix un nouveau pape (en pratique : un antipape) par un conclave, même irrégulier.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .