FANDOM


Le Te Deum est une des plus anciennes prières de la liturgie catholique. C'est un titre abrégé de l'expression latine Te Deum Laudamus, qui signifie À Dieu, notre louange.

Origine Modifier

L'attribution de cette hymne latine très ancienne est discutée. Selon Dom Morin, c'est Nicétas de Remesiana qui l'aurait peut-être composée ; d'autres l'attribuent à saint Ambroise de Milan ou voient dans saint Cyprien de Carthage une de ses sources possibles.

Une tradition de la fin du VIIIe s. (rejetée par les maîtres de la scolastique) indique qu'elle fut spontanément composée et chantée par trois saints la nuit du baptême de saint Augustin d'Hippone à Milan ; de fait, le Te Deum aurait depuis longtemps tenu une place importante dans cette ville.

Usage Modifier

En plus de son usage dans l'office divin (chaque dimanche lors des vêpres), le Te Deum est parfois chanté pour remercier Dieu en grâce d'une faveur particulière, comme l'élection d'un pape, la consécration d'un évêque, la profession d'un religieux, la fin d'une guerre, la publication d'un traité de paix, un couronnement royal, etc.

Il est également d'usage de chanter un Te Deum dans les églises le 31 décembre, en action de grâces pour l'année écoulée.

On le chante parfois en polyphonie, en psalmodie ou en tant que chant grégorien.

Plusieurs compositeurs ont mis ce chant en musique. Le thème le plus connu est celui du Te Deum de Charpentier, qui sert d'indicatif musical aux émissions télévisées en Eurovision. Francesco Urio a composé une version répandue de ce chant.

Contenu Modifier

Ce chant est un poème non métrique, qui suit le style des psaumes bibliques (proche de la prose d'art rythmée). Il a d'ailleurs sa source notamment dans le "trisagion" ("trois fois saint") céleste rapporté dans la Bible, et qui est repris dans le Sanctus de la messe.

L'un des éléments qui rythment ce chant est la récurrence de la 2e personne du singulier ("Toi", "Te", "Tu"...) : tout ce chant est une prière adressée au Seigneur. C'est un chant qui unit l'Eglise de la terre et celle du Ciel, avec Marie, les anges et les saints.

Le texte de la prièreModifier

Te Deum laudamus :
te Dominum confitemur.
Te aeternum Patrem,
omnis terra veneratur.

Tibi omnes angeli,

tibi caeli et universae potestates :
tibi cherubim et seraphim,
incessabili voce proclamant:
"Sanctus, Sanctus, Sanctus
Dominus Deus Sabaoth.
Pleni sunt caeli et terra
maiestatis gloriae tuae."

Te gloriosus Apostolorum chorus,
te prophetarum laudabilis numerus,
te martyrum candidatus laudat exercitus.

Te per orbem terrarum
sancta confitetur Ecclesia,
Patrem immensae maiestatis;
venerandum tuum verum et unicum Filium ;
Sanctum quoque Paraclitum Spiritum.

Tu rex gloriae, Christe.
Tu Patris sempiternus es Filius.
Tu, ad liberandum suscepturus hominem,
non horruisti Virginis uterum.

Tu, devicto mortis aculeo,
aperuisti credentibus regna caelorum.
Tu ad dexteram Dei sedes,
in gloria Patris.

Iudex crederis esse venturus.

Te ergo quaesumus, tuis famulis subveni,
quos pretioso sanguine redemisti.
Aeterna fac
cum sanctis tuis in gloria numerari.

Salvum fac populum tuum, Domine,
et benedic hereditati tuae.
Et rege eos,
et extolle illos usque in aeternum.

Per singulos dies benedicimus te ;
et laudamus nomen tuum in saeculum,
et in saeculum saeculi.

Dignare, Domine, die isto
sine peccato nos custodire.
Miserere nostri, Domine,
miserere nostri.

Fiat misericordia tua, Domine, super nos,
quemadmodum speravimus in te.
In te, Domine, speravi:
non confundar in aeternum.


 Nous Te louons, ô Dieu ! Nous Te bénissons, Seigneur.
Toute la terre T'adore, ô Père éternel !
Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances.
Les Chérubins et les Séraphins s'écrient sans cesse devant Toi :
Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées.
Les cieux et la terre sont plein de la majesté de Ta gloire.
L'illustre chœur des Apôtres,
La vénérable multitude des Prophètes,
L'éclatante armée des Martyrs célèbrent vos louanges.
L'Église sainte publie Tes grandeurs dans toute l'étendue de l'univers,
Ô Père dont la majesté est infinie !
Elle adore également Ton Fils unique et véritable ;
Et le Saint-Esprit consolateur.
Ô Christ ! Tu es le Roi de gloire.
Tu es le Fils éternel du Père.
Pour sauver les hommes et revêtir notre nature, Tu n'as pas dédaigné le sein d'une Vierge.
Tu as brisé l'aiguillon de la mort, Tu as ouvert aux fidèles le royaume des cieux.
Tu es assis à la droite de Dieu dans la gloire du Père.
Nous croyons que Tu viendras juger le monde.
Nous Te supplions donc de secourir Tes serviteurs, rachetés de Ton Sang précieux.
Mettez-nous au nombre de Tes Saints, pour jouir avec eux de la gloire éternelle.
Sauve Ton peuple, Seigneur, et verse Tes bénédictions sur Ton héritage.
Conduisez Tes enfants et éleve-les jusque dans l'éternité bienheureuse.
Chaque jour nous Te bénissons ;
Nous louons Ton nom à jamais, et nous le louerons dans les siècles des siècles.
Daigne, Seigneur, en ce jour, nous préserver du péché.
Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
Que Ta miséricorde, Seigneur, se répande sur nous, selon l'espérance que nous avons mise en Toi.
C'est en Toi, Seigneur, que j'ai espéré, je ne serai pas confondu à jamais.

Lien externeModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .