FANDOM


Cet hiver-là, très régulièrement, Pete allait jeter un coup d’oeil à sa chatière, et, se refusant à emprunter ce chemin recouvert d’une déplaisante matière blanche – il n’était pas fou -, venait me tanner jusqu’à ce que je lui ouvre une porte. Il avait la conviction inébranlable que l’une d’elles, au moins, devait s’ouvrir en plein soleil – s’ouvrir sur l’été.

.../... autre extrait non consécutif .../...

Morgouille14 juin 2010

Une porte sur l'été de Robert A. Heinlein

Mais l’hiver était dans mon cœur, et je cherchais la porte qui aurait donné sur le soleil.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .